| FAQ |

  • Dans un Habitat Participatif, à quoi on participe ?

    C’est variable selon les  projets. Un HP est un projet de vie né du désir de ses habitants. C’est donc à ce projet commun que l’on participe en choisissant de vivre en HP.

    C’est un investissement en temps pour concevoir ensemble, parfois réaliser la construction (finition ou auto-construction partielle) et ensuite pour la gestion des espaces partagés ou des services offerts

    Les modalités pratiques de cette participation sont décidées par chaque groupe selon les envies et les valeurs des habitants.

  • Dans un Habitat Participatif, qu’est-ce qu’on partage ?

    Chaque groupe décide lui-même de ce qui sera partagé, en toute autonomie.
    Ce qui est généralement partagé, c’est :

    • une salle de réunion,
    • une cour ou un jardin,
    • une buanderie avec des machines à laver,
    • des outils de bricolage, jardinage : tondeuse…
    • des moments de convivialité : repas, fêtes…
    • des petits services (covoiturage, garde d’enfants, dépannage…).

    Mais la liste peut être bien plus large, selon les souhaits des habitants :

    • chambres d’amis,
    • cuisine,
    • bureaux,
    • atelier d’artiste,
    • salle de répétition insonorisée, salle de danse, yoga…
    • bibliothèque, ludothèque, projecteur, ordinateurs…

    A vous de décider avec les autres membres !

  • Les animaux, sont-ils admis ?

    Ça dépend. C’est le groupe qui décide si certains animaux peuvent être admis ou pas.

  • Dans un Habitat Participatif, qui sort les poubelles ?

    Et qui les rentre ? Chaque groupe projet décide comment sont gérés (et nettoyés) les espaces communs.
    Quant à son logement privé, chacun est libre de le gérer à sa guise et de déterminer qui descend les poubelles (et les remonte…).

  • Combien de temps faut-il pour créer un Habitat Participatif ?

    Il faut compter plusieurs années entre la constitution d’un groupe d’HP et l’installation dans les lieux.

    Ce temps est divisé en plusieurs étapes, plus ou moins longues selon la composition des groupes, l’endroit où l’HP est prévu et le contexte local :

    •  la constitution du groupe de départ, qui va évoluer dans le temps, avec des départs et de nouveaux membres qui arriveront en cours de route.
    •  la recherche d’un terrain ou d’un bâtiment à rénover (dans certains cas, le terrain est identifié avant la constitution du groupe : cela réduit, bien entendu, le temps de création du projet).
    •  la structuration du groupe et notamment la définition du projet commun puis les montages juridiques et financiers de l’opération immobilière en fonction du projet du groupe et du terrain.
    •  la conception d’un programme architectural jusqu’au dépôt du permis de construire.
    •  la phase de construction ou de rénovation.
    •  l’installation dans les lieux.

    Au mieux, il faut compter environ 3 ans et dans certains cas, le projet peut s’étaler sur 5 ans ou même plus, notamment lorsqu’il est difficile de trouver un terrain qui correspond au projet du groupe.

  • Comment intégrer un groupe d’Habitat Participatif ?

    Toutes les voies sont possibles. Il existe actuellement en France de nombreux groupes qui sont à la recherche de nouveaux membres.
    Vous pouvez aussi vous inscrire à la liste de diffusion habitat-groupé où passent régulièrement des annonces de projets en cours et de nouveaux projets.
    Vous pouvez également vous rapprocher des associations d’habitants de l’HP, en particulier celles qui ont constitué la Coordin’action.

    Et bien sûr, vous pouvez créer vous-même un groupe projet et bénéficier de l’aide des associations de l’Habitat Participatif mentionnées  sur ce site.

    Il pourra également vous être utile de vous rapprocher d’un accompagnateur professionnel :

    Réseaux National des Acteurs Professionels de l’Habitat Participatif
    Les Accompagnateurs Associés

  • Peut-on rentrer dans un Habitat Participatif en cours de route ?

    Oui. Comme des évènements de la vie, des choix personnels, arrivent au fil du montage d’un projet, il est souvent possible de rejoindre un groupe en cours de route. Si le groupe est complet, on peut parfois s’inscrire sur une liste d’attente

    De même, il est possible de rentrer dans un HP déjà installé lorsque des habitants déménagent ou si le groupe réalise une extension (projets disposant d’un grand foncier, souvent en milieu rural).

  • Combien ça coûte, un Habitat Participatif ?

    C’est très variable, bien sûr, selon la nature du programme, son emplacement… Un habitat participatif peut coûter moins cher à l’achat et à la construction qu’un logement classique sans financement social. Surtout, les coûts de maintenance sont moins élevés du fait de l’adaptation des locaux aux besoins et de leur gestion par le groupe.

    Par contre il demandera un investissement personnel en temps, notamment dans la phase de conception qui permet aux futurs habitants de disposer d’un lieu de vie sur mesure.

    Selon le lieu et la nature du projet, le terrain sera au prix du marché, à un prix négocié moins élevé, ou même relèvera d’une mise à disposition (différentes formes de bail emphytéotique).

    La construction/rénovation en autopromotion sera en principe moins chère, à qualité comparable.

    Les espaces mutualisés sont moins chers à créer et ils bénéficient à tous et tout espace mutualisé représente potentiellement une économie d’espace privatif :

    • une buanderie commune évite à chacun les m2 destinés chez soi à la machine à laver et au séchage ainsi que l’achat de machines à laver personnelles
    • une chambre d’amis évite des m² supplémentaires dans chaque logement ;
    • un garage avec des voitures partagées économise des places de parking et le prix d’achat ainsi que les coûts d’entretien de voitures individuelles.